Fin du projet Prévenir la prolifération de la renouée japonaise sur le territoire de la CMM

Le Comité ZIP Jacques-Cartier termine le projet Prévenir la prolifération de la renouée japonaise sur le territoire de la CMM, qui a permis de répertorier 128 colonies de renouée japonaise représentant une superficie de plus de 16 000 m2.

Montréal, le 2 novembre 2015 – Le Comité ZIP Jacques-Cartier termine le projet Prévenir la prolifération de la renouée japonaise sur le territoire de la CMM, qui a permis de répertorier 128 colonies de renouée japonaise représentant une superficie de plus de 16 000 m2.

L’implication des municipalités et des organismes, est nettement supérieure aux attentes initiales du Comité ZIP Jacques-Cartier. « La problématique de la renouée japonaise est d’une plus grande ampleur que l’on croyait au départ, ce qui nous a amené à étendre le projet à un territoire excédant celui de la CMM. », indique Sylvie Bibeau, directrice générale du Comité ZIP Jacques-Cartier, « Ce grand intérêt pour le projet nous indique que la renouée japonaise est de plus en plus présente sur le territoire et que nous devons poursuivre les efforts afin de contrôler sa prolifération ». Les municipalités et organismes partenaires ont redoublé d’effort face à la lutte de la renouée japonaise en offrant près de 2 500 heures au projet, pour un total de contribution temps-personne de plus de 167 000$.

Point de départ du projet

La croissance rapide de la renouée japonaise et le fait que cette plante puisse éliminer quasiment toutes les espèces présentes sur un site, pose de nombreux problèmes aux gestionnaires d’espaces publics et aux particuliers qui n’arrivent plus à maîtriser sa prolifération. De ce fait, une caractérisation et un suivi de cette plante exotique envahissante était nécessaire. C’est dans cette optique qu’en 2012, les comités ZIP des Seigneuries et Jacques-Cartier ont mis en place un comité de coordination, dans le but de réduire l’introduction et la propagation de la renouée japonaise.

Ces quatre années de travail ont permis, entre autre, l’élaboration de fiches de sensibilisation visant divers publics cibles, en plus de trouver des protocoles de contrôle de la plante. Plusieurs années de contrôle sont nécessaires afin d’observer des résultats concluant. Cependant, jusqu’à maintenant, la méthode qui semble le mieux fonctionner est celle du bâchage. La compétition végétale est une méthode qui pourrait également être bénéfique, toutefois celle-ci devra être réalisée au courant des prochaines années.

Remerciements

Nous tenons à remercier les organisations ayant participé à la campagne de sensibilisation au sein de leur municipalité ou de leur organisme en 2014 et 2015, soit le Conseil québécois sur les espèces exotiques envahissantes, le Comité ZIP des Seigneuries, le Comité ZIP Sud-de-l’Estuaire, l’Éco de la Pointe-aux-Prairies (arrondissement Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles), Fondation SÉTHY, Nature-Action-Québec, Parcs Canada, Récréotourisme Repentigny ainsi que les villes de Beaconsfield, Boucherville, Granby, Montréal, Varennes, Vaudreuil-Dorion et Verchères.

Ce projet est réalisé, en partie, à l’aide d’une contribution du programme Interactions communautaires. Le financement de ce programme conjoint, lié au Plan d’action Saint-Laurent 2011-2026, est partagé entre Environnement Canada et le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Cette subvention s’ajoute à celle du Fond Initiatives environnementales et de sécurité d’Enbridge Pipelines.

Afin d’obtenir plus de renseignements sur le projet et de consulter la carte interactive visitez la page suivante : www.zipjc.org/renouee-japonaise.html.

À propos du Comité ZIP Jacques-Cartier

Le Comité ZIP Jacques-Cartier a pour mission de promouvoir et de soutenir des actions visant la protection, la conservation, la réhabilitation des milieux perturbés et l'accessibilité aux rives du Saint-Laurent dans une vision de développement durable. Il fait partie d'un réseau de 13 comités regroupés par Stratégies Saint-Laurent et agissant tout le long du Saint-Laurent, depuis la frontière ontarienne jusqu'au golfe du Saint-Laurent, incluant le Saguenay, la Baie-des-Chaleurs et les Îles-de-la-Madeleine.

-30-

 

Renseignements et entrevues

Valérie Aubin, Chargée de projet Comité ZIP Jacques-Cartier

valerie.aubin@comitezipjacquescartier.org

Sylvie Bibeau, Directrice générale Comité ZIP Jacques-Cartier

zip_jc@mainbourg.org

T. 514-527-9262

 

Voir le communiqué

Retour à la liste des nouvelles
Ne manquez rien de l'actualité


Abonnez-vous à notre liste d'envoi afin de recevoir nos plus récentes nouvelles!

Abonnement


­