Nouvelles

Installation de quatre nichoirs à hirondelle noire sur l’Île Montbrun

Le Comité ZIP Jacques-Cartier vient de conclure son projet Préserver les colonies d’hirondelles noires avec l’installation de quatre nichoirs de type condo, ayant une capacité totale de 64 couples, à l’île Montbrun.

Voir la version web

 

Pour diffusion immédiate

Montréal, le 25 août 2020 – Le Comité ZIP Jacques-Cartier vient de conclure son projet Préserver les colonies d’hirondelles noires avec l’installation de quatre nichoirs de type condo, ayant une capacité totale de 64 couples, sur l’île Montbrun.

Le projet a reçu l’automne dernier un financement de 14500 $ du Fonds d'action Saint-Laurent (FASL), via son Programme maritime pour la biodiversité du Saint-Laurent en collaboration avec le Gouvernement du Québec. Le montage financier de ce projet soutenu par le FASL comprend également une contribution significative issue de l'Administration portuaire de Montréal (APM).

Selon le Relevé des oiseaux nicheurs, les populations d’Hirondelle noire au Québec ont diminué de 93,6% entre 1970 et 2014. Le déclin des Hirondelles noires peut être attribué à plusieurs menaces potentielles, dont la diminution d’insectes, les conditions climatiques et la perte d’habitats.

Malgré ces chiffres alarmants, l’hirondelle noire ne fait l’objet d’aucun statut de protection ou d’espèce à statut précaire. Dans le tronçon migratoire du fleuve Saint-Laurent, le Lac Saint-Louis et les Îles-de-la-Paix sont considérés comme une aire de nidification importante pour l’espèce et en fait l’espèce vedette de cette aire de conservation d’oiseaux. Pour préserver l’espèce, le Regroupement Québec Oiseaux (RQO) propose un plan d’action axé sur 3 objectifs auxquels s’ancre le présent projet : sensibiliser et guider l’intendance, approfondir les connaissances et consolider la cohésion des efforts.

Le RQO et ses partenaires monitorent un réseau de nichoirs sur les rives du lac Saint-Louis et sur l’île des Sœurs, mais cherchent à compléter ce réseau avec d’autres sites de nidification.

Le projet d’installation de nichoirs du Comité ZIP Jacques-Cartier est de forte concordance avec les objectifs du RQO. L’île Montbrun a été choisie comme lieu d’installation des 4 nouveaux nichoirs. Située dans le corridor migratoire de l'espèce, ceinturée par le fleuve Saint-Laurent et adossée au parc des îles de Boucherville, l'île Montbrun rassemble toutes les conditions nécessaires pour favoriser l’accueil durable de nouvelles colonies d’hirondelles noires dans la région métropolitaine.

Le projet contribue du fait même à élargir le réseau de nichoirs dans le secteur métropolitain, à offrir de nouvelles données sur la nidification de l’espèce, et à partager nos connaissances sur le sujet avec les divers intervenants et citoyens. En date du 14 août, la base des nichoirs a été coulée dans le béton. L’installation des mâts et des nichoirs s’effectuera à la mi-septembre, afin qu’ils soient tous prêts à accueillir des hirondelles au printemps prochain. En plus, à la fin de la saison de nidification, un suivi des nichées sera effectué afin d’évaluer l’adoption de nos nichoirs par l’hirondelle noire.

Un grand merci à la famille Duquette pour leur participation bénévole, elle nous a été d’une aide précieuse. Un merci spécial à la SÉPAQ et au parc des îles de Boucherville pour leurs conseils logistiques et l’accès indispensable au parc pour nous rendre à destination. Merci au Regroupement Québec Oiseaux pour leur expertise, leurs outils et leurs références tout au long du projet. Merci à l’administration portuaire de Montréal pour leur contribution financière, leur collaboration, leur aide logistique et leur accompagnement sur le terrain. Ce projet a été rendu possible grâce à la contribution du Fonds d’action Saint-Laurent, via son Programme maritime pour la biodiversité du Saint-Laurent, en collaboration avec le gouvernement du Québec.

À propos du Comité ZIP Jacques-Cartier

Le Comité ZIP Jacques-Cartier a pour mission de concerter les collectivités riveraines du fleuve Saint-Laurent et des plans d'eau métropolitains autour d'enjeux de protection, de conservation, de réhabilitation, d'accessibilité et de mise en valeur des rives et des écosystèmes aquatiques, dans un contexte de développement durable et de changements climatiques. Le Comité ZIP Jacques-Cartier fait partie d'un réseau d'organismes présents partout sur le Saint-Laurent réunis sous la bannière de Stratégies Saint-Laurent.

À propos du Fonds d'action Saint-Laurent

Le Fonds d'action Saint-Laurent est un organisme de bienfaisance voué au soutien financier de projets qui favorisent la conservation des écosystèmes et de la biodiversité du fleuve Saint-Laurent et de son golfe ainsi que le maintien et la mise en valeur de ses usages. 

Le Programme maritime pour la biodiversité du Saint-Laurent du FASL est financé par le Gouvernement du Québec dans le cadre de la Stratégie maritime du Québec, et par des partenaires privés dont les administrations portuaires de Montréal et de Québec.

-30-

Pour information :

Jean-Éric Turcotte
Directeur, Fonds d'action Saint-Laurent
418 648-8079
jean-eric.turcotte@strategiessl.qc.ca
http://fondsdactionsaintlaurent.org/

Sylvie Bibeau
Directrice générale, Comité ZIP Jacques-Cartier
514 527-9262
direction@zipjc.org
https://www.zipjc.org/

 

Retour à la liste des nouvelles
Ne manquez rien de l'actualité


Abonnez-vous à notre liste d'envoi afin de recevoir nos plus récentes nouvelles!

Abonnement


­