Caractérisation de la zone littorale et infralittorale située entre la plage de l’Est et le parc du Bout-de-l’Île 

Ces sites sont composés d’écosystèmes riches en biodiversité et méritent qu’on s’y attarde. C’est pourquoi l’arrondissement a mandaté le Comité ZIP Jacques-Cartier afin d’inventorier et cartographier les composantes du milieu naturel, limiter ses impacts environnementaux et orienter sa planification de travaux en conséquence.  

Des visites hebdomadaires sont planifiées tout au long de l'été 2023, afin d’inventorier les populations d’espèces fauniques, dont les oiseaux et l’herpétofaune (couleuvres, tortues, grenouilles), ainsi que la flore, dont les herbiers aquatiques, les espèces terrestres dominantes et les plantes exotiques envahissantes. Enfin, la prise de données sur la composition et la structure des herbiers aquatiques permettront d’évaluer la qualité des habitats de poisson à statut, tel que le Chevalier cuivré (Moxostoma hubbsi), une espèce indigène en voie de disparition ayant une aire de répartition restreinte au sud du Québec. 

 

 

Réalisation

Comité ZIP Jacques-Cartier

Contributeurs financiers

Arrondissement Rivière-des-Prairies - Pointe-aux-Trembles

 

 

 

 

 

Sensibilisation au statut du Chevalier cuivré

Durant la période estivale de 2023, le Comité ZIP Jacques-Cartier réalisera des kiosques de sensibilisation au statut du Chevalier cuivré. L’un d’entre eux aura lieu à la descente de bateau municipale de Pointe-aux-Trembles et l’autre se tiendra au marché public du même arrondissement.  

Les objectifs principaux du projet sont : 

  • D’inciter les utilisateurs d’embarcation de plaisance à adopter de bonnes pratiques qui ne nuisent pas à l’espèce;  

  • Par la vulgarisation, de sensibiliser et d’éduquer les habitants du secteur au statut actuel du Chevalier cuivré. 

Le Chevalier cuivré est une espèce en voie de disparition en vertu de la loi des espèces en péril du Canada. On ne le trouve qu’au Québec, c’est-à-dire qu’elle y est endémique. Actuellement, seule une population habite le fleuve Saint-Laurent et une partie de la rivière Richelieu. Son déclin est principalement dû à la dégradation et la destruction de son habitat ; les herbiers aquatiques. Malheureusement, ce type de milieu est aussi fragile que l’espèce. Autrement dit, de simples altérations (causé par des vagues ou des espèces exotiques envahissantes compétitrices) suffisent à perturber les herbiers aquatiques. Par conséquent, le Chevalier cuivré en souffre tout autant.  

Nous remercions l’affinerie Glencore d’avoir contribué monétairement à la réussite de ce projet. Ce projet est réalisé dans le cadre du Mois de l'eau

Outils

Dépliant de sensibilisation

Actualité

 

 

 

Réalisation

Comité ZIP Jacques-Cartier

Contributeurs financiers

Glencore - CCR
Mois de l'eau 2023

 

 

 

Éradication de la renouée du Japon dans deux parcs de l’arrondissement Rivière-des-Prairies - Pointe-Aux-Trembles
Le Comité ZIP Jacques-Cartier a obtenu un mandat de l'arrondissement Rivière-des-Prairies - Pointe-aux-Trembles, afin de contrôler et d'éradiquer de la renouée du Japon (Reynoutria japonica) dans deux nouveaux parcs de l'arrondissement.

Cette plante exotique envahissante originaire de l’Asie de l’Est est arrivée au Québec par des moyens anthropiques, il y a de cela plus d’un siècle. Malheureusement, et malgré son aspect intéressant, elle nuit à la biodiversité locale en occupant tout l’espace et en ne permettant pas aux autres espèces végétales de s’y établir. Sa reproduction se fait principalement par voie végétative à l’aide de ses rhizomes. Elle forme alors des colonies denses qui croient en superficie avec le temps. 

Le Comité ZIP Jacques-Cartier a eu comme mission de veiller à son contrôle dans deux parcs urbains situés sur le territoire de Rivière-des-Prairies - Pointe-Aux-Trembles. Une méthode rigoureuse de contrôle sera appliquée. Elle débutera par le prélèvement manuel des parties aériennes de la plante, où une coupe au plus bas de la tige sera effectuée pour affaiblir la plante. Il s’en suivra une excavation superficielle des racines et des rhizomes dans le but d’éliminer le plus de fragments possible. C’est ainsi que durant tout le mois de juillet 2023, l’équipe du Comité ZIP Jacques-Cartier mettra les mains en terre pour protéger la biodiversité.

Quelques semaines plus tard, un retour sur les sites sera fait pour retirer les nouvelles pousses et installer une membrane imperméable qui limitera la repousse. Enfin, le coup final sera donné en plantant des espèces indigènes. Ces espèces à croissance rapide feront de l’ombre et limiteront le rétablissement de la renouée du Japon. La toile sera laissée en place jusqu’en 2027.  Des suivis seront effectués pour s’assurer que la toile reste imperméable et que les poussent qui se seront frayées un chemin aux pourtours seront éliminées. 

Vous voulez faire votre part? 
Évitez de semer, planter, multiplier ou transporter la plante; reconnaissez-la pour être bien avertis; signalez sa présence sur l’application Sentinelle; planter des végétaux qui lui font compétition; ne jetez aucun fragment dans le compost domestique et nettoyez bien votre matériel qui a été en contact avec la plante. 

Consultez nos divers outils de contrôle et de sensibilisation.

 

 

Réalisation

Comité ZIP Jacques-Cartier

Contributeurs financiers

Arrondissement Rivière-des-Prairies - Pointe-aux-Trembles

 

 

 

 

 

 

 

Espèces végétales exotiques envahissantes
Grâce au soutien financier du MELCCFP, le Comité ZIP Jacques-Cartier participe au suivi des espèces exotiques envahissantes, depuis 2007. Ce suivi consiste à suivre l’évolution des plantes exotiques envahissantes sur des sites ciblés, le long du fleuve Saint-Laurent.
Les espèces végétales exotiques envahissantes (EEE) présentent une problématique importante dans notre environnement car elles prennent de plus en plus d’expansion. Elles vont même jusqu’à éliminer les espèces végétales indigènes. Il est crucial d’agir dans de brefs délais pour préserver nos écosystèmes.
 

Suivi des espèces végétales exotiques envahissantes

Le Comité ZIP Jacques-Cartier participe au suivi des espèces exotiques envahissantes, depuis 2007. Ce suivi consiste à suivre l’évolution des plantes exotiques envahissantes sur des sites ciblés, le long du fleuve Saint-Laurent.

Les espèces végétales exotiques envahissantes sont une des causes principales de la perte de biodiversité au Québec, puisqu’elles se répandent rapidement et n'ont pas de prédateur connu. Que faire pour éviter la propagation de ces espèces? ​
  • Ne pas planter ces espèces;
  • Lorsque vous en avez sur votre terrain, il est préférable de mettre vos coupes dans un sac à déchet et de les envoyer au site d'enfouissement;
  • Éviter de les jeter dans un milieu naturel où elles risquent de se propager;
  • Éviter de perturber les milieux humides;
  • Avant de naviguer dans un nouveau plan d’eau, il est important de bien nettoyer l’embarcation et tout le matériel touchant à l’eau avant de vous y aventurer;
  • Sensibiliser votre entourage à l’impact qu’ont ces espèces envahissantes sur notre environnement.

Publications

Fiches d'identification
Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum)
Butome à ombelle (Butomus umbellatus)
Châtaigne d’eau (Trapa natans)
Hydrocharide grenouillette (Hydrocharis morsus-ranae)
Myriophylle à épi (Myriophyllum spicatum)
Nerprun bourdaine (Rhamnus Frangula)
Phalaris roseau (Phalaris arundinacea)
Phragmite commun (Phragmite australis)
Renouée japonaise (Reynoutria japonica)
Salicaire commune (Lythrum salicaria)

Fiche d'explication des méthodes de contrôle

Partenaires financiers

MELCCFP (2012-aujourd'hui)
Environnement Canada, Centre Saint-Laurent (2007-2010)

 

Liens utiles

Application Sentinelle : outil de détection des espèces exotiques envahissantes (MELCCFP)

 

 

 

 

 

 

 

Pêche en herbe

Nos journées de pêche en herbe permettent aux jeunes d’être initiés à la pêche sportive à travers 3 ateliers : la biologie, l’habitat du poisson et l’identification des poissons, la législation québécoise de la pêche sportive puis finalement l’initiation du matériel de pêche et des règles de sécurité. L’activité se termine avec une période de pêche supervisée par l’équipe du Comité ZIP Jacques-Cartier.

L'inscription est obligatoire afin de participer à l'activité. Nous n'acceptons aucune inscription sur place, lors de l'activité. Veuillez noter que les places partent très rapidement.

Restez informé afin de ne pas manquer la période d'inscription!

Cette activité est rendue possible grâce à l'organisme Sport et loisir de l'île de Montréal, le programme Pêche en herbe de la Fondation de la faune du Québec par la collaboration du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), et le soutien financier de son principal partenaire, Canadian Tire et l'arrondissement Rivière-des-Prairies - Pointe-aux-Trembles.

La Fête de la pêche

La Fête de la pêche est un rendez-vous annuel, au début de juin, au cours duquel les citoyens sont invités à célébrer la pêche partout au Québec. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs est fier de coordonner et de promouvoir les activités liées à la pêche.

Pêche en herbe

Le programme Pêche en herbe permet d'initier des jeunes de 9 à 12 ans à la pêche sportive (pêche blanche et pêche estivale). Le programme PÊCHE EN HERBE est une présentation de la Fondation de la faune du Québec, avec le soutien de son principal partenaire, Canadian Tire, et en collaboration avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP).

 

˄

Réalisation

Comité ZIP Jacques-Cartier

Partenaires financiers

Programme de soutien aux activités sportives et de loisirs nautiques, Sport et loisir de l'île de Montréal

Programme Pêche en herbe de la Fondation de la faune du Québec  par la collaboration du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), et le soutien financier de son principal partenaire, Canadian Tire.

Arrondissement Rivière-des-prairies - Pointe-aux-Trembles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ne manquez rien de l'actualité


Abonnez-vous à notre liste d'envoi afin de recevoir nos plus récentes nouvelles!

Infolettre
­